Joliebulle
DocsA proposBlogTélécharger

Sauvegarder ses recettes

Joliebulle est un logiciel.
Et les logiciels, c’est bien connu, ça plante de temps en temps. Et quand ce n’est pas le logiciel, c’est le matériel.
Alors voilà : je fais tout mon possible pour que Joliebulle ne perde jamais vos recettes.
Mais… on n’est jamais à l’abri d’une mauvaise surprise.
Un jour, un bug se glissera peut-être dans mon code, ou bien vous ferez une mauvaise manip’, ou bien c’est votre machine qui lâchera.
Ou bien…un incendie, un dégât des eaux, un cambrioleur…
Bref, vous avez compris l’idée.

C’est toujours désagréable mais on peut limiter la casse et c’est de ça dont on va parler aujourd’hui.
La solution est connue :

Il faut sauvegarder ses données.

Il y a plusieurs façons de faire, dans Joliebulle directement ou à l’échelle de du système d’exploitation, automatiquement ou manuellement. C’est parti.

Manuellement

Depuis l’arrivée de Joliebulle 4, toutes les données sont stockées dans un unique fichier nommé BFF.json.
Il suffit donc de sauvegarder une copie de ce fichier pour mettre toutes vos recettes en lieu sûr.
Son emplacement diffère selon votre système d’exploitation.

Sous MacOS et Linux :

dossier utilisateur/.config/joliebulle/

Sous Windows :

Nom du dossier utilisateur/AppData/Local/joliebulle/

Les dossiers .config et AppData sont cachés par défaut, il faut donc aller dans les options du navigateur de fichier pour les rendre visibles (la manipulation est triviale sous Windows et Linux, un peu moins sous MacOS qui demande une petite ligne de commande ou un navigateur de fichier alternatif — à titre personnel j’utilise avec grand bonheur ForkLift).

Autre méthode un peu plus bourrine : exporter individuellement vos recettes importantes directement depuis l’interface de Joliebulle, pour chaque recette.
C’est long et pénible, mais ça marche.
Garder une copie html, pdf ou imprimée a aussi l’avantage de bien résister au temps.

Maintenant que tout ça est dit, voyons les méthodes un peu plus pratiques pour sauvegarder.

Dans Joliebulle

Dans le menu Préférences, vous trouverez une option de sauvegarde.
Enregistrer fichier vous permettra de récupérer le fichier BFF.json dont je vous parlais plus haut.
Conservez le dans un endroit sûr.
Et si les choses tournent mal, Charger fichier devrait vous permettre de restaurer vos données.

Automatiser les sauvegardes

Le plus malin, et de loin, reste d’automatiser les sauvegardes avec un logiciel totalement extérieur à Joliebulle.
Il en existe des dizaines.
Le truc auquel il faut être attentif, c’est que le logiciel soit suffisamment configurable pour qu’il puisse aller sauvegarder le fichier BFF.json dont je vous parle depuis le début de cet article.

Faites votre choix aussi selon vos préférences personnelles, l’offre est large.
Je peux vous donner quelques pistes, que j’ai personnellement utilisées :

  • Deja Dup (Linux, gratuit) : simple d’utilisation mais suffisamment configurable, et bien intégré sous Ubuntu.
  • Arq (MacOs, Windows, payant) : c’est le logiciel que j’utilise sous MacOS, je n’ai jamais testé sous Windows. Avec quelques années de recul, j’en suis très content.
  • Duplicati (tous OS, gratuit) : également utilisé pendant quelques années, RAS.

Les trois permettent de réaliser des sauvegardes locales mais aussi sur des solutions distantes à la Backblaze B2 ou Amazon Glacier.

Arq et Backblaze proposent d’ailleurs des offres cloud illimitées avec une configuration facile.

Voilà.
Yapluka croiser les doigts pour ne jamais avoir à s’en servir.