Joliebulle

Les défauts de Joliebulle

Voici une liste (non exhaustive !) des défauts de Joliebulle. Je fais le maximum pour faire le meilleur logiciel possible avec mes connaissances, mon énergie, et mes échanges avec le reste de la communauté. Le résultat n’est évidemment pas parfait.
Franchement, ça ne m'intéresse pas d'essayer de convaincre tout le monde que Joliebulle est le meilleur logiciel de brassage. Je ne suis pas là pour prouver quelque chose. Je développe juste un petit logiciel qui a trouvé son public au fil des ans, public qui fait preuve d'une fidélité et d'une patience qui me remplissent de gratitude.
Si les défauts listés ci-dessous sont rédhibitoires pour toi, garde à l'esprit que de nombreuses alternatives existent.

Joliebulle n’est pas le plus complet des logiciels

Joliebulle n’a jamais visé l’exhaustivité en matière de fonctionnalités et d’outils, et ce n’est pas près de changer. Mais en revanche, j’essaye de me concentrer sur un ensemble de fonctionnalités cohérentes et qui s’articulent bien entre elles.

Joliebulle n’a pas de fonctionnalités sociales

Joliebulle ne propose pas de réseau social associé, ne permet pas de rendre visible sa bibliothèque de recette, et ne permet pas d’accéder aux recettes des autres utilisateurs. Le logiciel permet quand même l’import et l’export des recettes ce qui rend possible les échanges.

Joliebulle n’est pas fait pour apprendre à brasser

Joliebulle ne vous prendra pas par la main pour vous apprendre à brasser étape par étape. Il s’agit avant tout d’un logiciel de formulation/gestion de recettes et d’aide au brassage. Ce qui implique de connaitre un minimum les bases du domaine. En contrepartie, dans son champs de compétence Joliebulle fait tout pour avoir une prise en main facile et pour être le plus accueillant possible.

Joliebulle évolue souvent

Je n’aime pas l’idée d’un logiciel « figé », alors je fais souvent des petites expérimentations ou des ajustements. Ce qui introduit parfois un peu d’instabilité. La plupart de ces modifications sont nourries par les retours des utilisateurs ou les échanges avec les uns ou les autres. C’est ce qui permet d’avoir un logiciel vivant, et qui s’adapte aux besoins de chacun.

Joliebulle est « fait main »

Joliebulle n’est pas le résultat d’un processus de développement industriel. Avec par conséquent de nombreuses imperfections, des contradictions. Joliebulle est le résultat d’un travail patient, quasi artisanal, le produit d’une passion personnelle pour le développement d’une part, et pour le brassage d’autre part. C'est comme ça que je développe (ça ne m'empêche pas d'essayer de m'améliorer !).

Je ne suis pas un expert du brassage

J’ai une pratique personnelle du brassage, ce qui ne suffit pas à faire de moi un érudit ou un expert. Du coup pour Joliebulle je m’appuie sur mes connaissances, qui évoluent avec le temps, sur des sources tierces, sur les bonnes pratiques en vigueur et sur une forme de consensus.

Joliebulle n’est pas complètement Open Source

Je suis très attaché aux valeurs du logiciel Libre. Depuis ses origines jusqu’à Joliebulle 4, le projet a été publié sous licence GPL. Les choses se sont compliquées quand j’ai voulu pérenniser le développement en cherchant un modèle économique. Pour ne pas saborder ce modèle, j’ai fait le choix de ne pas diffuser un petit morceau de code qui rendrait extrêmement facile la publication de versions parallèles. En conclusion : Joliebulle est open source à 95%.