Docs
A propos
Formations
Télécharger

Notes de version Joliebulle 4.7

Debug

Correction de plusieurs bugs.

Et notamment un bug particulièrement sournois sur la perte de quantités d’ingrédients en cas de mise à l’échelle accidentelle de la recette à 0L.

UI

Plusieurs évolutions du design.

Si on met les deux versions côte à côte les différences sautent aux yeux, mais l’évolution reste discrète. Pas de révolution donc, mais j’espère que ça vous plaira.

évolution graphique

Mise à jour des composants de base

J’ai mis à jour plusieurs des “briques” de base sur lesquels Joliebulle se construit (Electron notamment).

C’est totalement invisible pour vous, mais c’est un point important, qui permet au projet de ne pas accumuler de dette technique.

Mise à jour de la base d’ingrédients

Suite aux retours de plusieurs utilisateurs, j’ai relancé la mise à jour de la base d’ingrédients. Quelques malts, beaucoup de houblons, et une poignée de levures.

Pour en bénéficier, il faut activer manuellement la restauration de la base d’ingrédients, ici :

restauration ingrédients

Mais attention ! Toutes vos modifications manuelles antérieures seront perdues.

Une feuille de brassage plus complète

La feuille de brassage exportait mal certaines catégories d’ingrédients.

Par exemple, les fermentescibles ajoutés à l’ébullition.

C’est corrigé.

Formule de conversion densité - °Plato et outil de correction du densimètre

J’ai revu les formules de conversion densité - °Plato (avec et sans alcool) en me basant sur les travaux de Sean Terrill et de M. Hall, que nous utilisons dans les outils de Joliebulle.

L’outil de correction du densimètre a subit le même traitement.

maj outils

C’est plus satisfaisant ainsi (même s’il y a des chances que pour vos valeurs la différence soit très marginale).

Formule de calcul du taux d’alcool

C’est un gros morceau.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce calcul est loin d’être simple et de nombreux chercheurs s’y sont confrontés depuis la fin du XIXème siècle.

J’ai publié un long article qui détaille la démarche par ici :

Document de travail : le calcul du taux d’alcool

Je suis assez satisfait de la solution adoptée.

Sur des fortes densités initiales, l’écart sera significatif avec le mode de calcul précédent.