Docs
A propos
Formations
Télécharger

Plan trimestriel #4 : Opération Contenu

2021-09-28

Nous y voilà.

L’été est terminé, et le 4ème trimestre s’approche.

Et qui dit nouveau trimestre, dit nouveau plan trimestriel.

Le bilan du 3ème trimestre ?

On en parle plus bas.

Voici le plan pour la période octobre-novembre-décembre

Objectif n°1 : publication de contenus

Derrière Joliebulle, il y a tout un travail caché :

  • l’auto-formation sur le brassage
  • la veille documentaire et scientifique
  • un travail de synthèse

(et je ne parle même pas de ce qui concerne le développement logiciel)

Depuis maintenant un bon moment, j’essaye de baser ce que propose Joliebulle sur des références scientifiques documentées.

Je pense qu’un des points forts du projet est devenu le focus sur la qualité et la veille scientifique.

Un exemple ?

Le document de travail sur le calcul du taux d’alcool.

Document de travail. Le calcul du taux d’alcool.
Le calcul du taux d’alcool dans un logiciel de brassage est plus compliqué qu’il n’y paraît...
logo
/document-de-travail-alcool

C’est l’orientation générale du projet.

Je pense qu’au cours des dernières années un des points forts du projet est devenu le focus sur la qualité et la veille scientifique.

C’est bénéfique pour Joliebulle et ses utilisateurs

Et c’est une façon de travailler qui me correspond.

Résultat ?

Le logiciel progresse bien sur les aspects fondamentaux et avancés du brassage

La mission de Joliebulle est plus claire. Mon hypothèse, c’est qu’il n’est pas possible de tout faire bien. Du coup il faut faire des choix.

Et quand il s’agit de faire des choix…

Je préfère travailler sur la chimie de l’eau, plutôt que sur la gestion du stock des élastiques de la brassserie…

Parce que c’est un domaine de compétence de Joliebulle, où nous pouvons vraiment apporter quelque chose.

Et la chimie de l’eau ce n’est qu’un exemple.

Alors que gérer un stock, la couleur des capsules ou ce genre de truc ?

N’importe qui peut le faire. Dans un cahier de brouillon, un tableau Excel, un logiciel de prise de note.

Bien sûr qu’il pourrait être sympa d’avoir ce genre de fonctionnalités dans Joliebulle.

Mais ce n’est pas notre mission. Donc le niveau de priorité est bas.

Bref : dans l’arrière-boutique de Joliebulle, on bosse dur pour avoir des bases solides.

Et l’objectif pour ce trimestre ?

C’est de faire sortir ce travail de l’arrière-boutique, pour le mettre en vitrine.

Tout simplement.

Concrètement ?

Je vais alimenter la base de connaissance en articles.

Il y aura des sujets de biologie, des sujets techniques, des articles sur l’utilisation du logiciel, quelques trucs de base, et des sujets qui reviennent régulièrement dans mes mails.

Le but n’est pas de faire un truc professoral. Et encore moins condescendant. Je reste un amateur, dans tous les domaines, et j’ai juste envie de partager les sujets qui m’intéressent et qui animent le projet

Il y a aussi quelques articles déjà en ligne qui sont beaucoup lus, mais dont je ne suis pas très content : je vais les reprendre.

Les bénéfices attendus :

  • Apporter encore plus de valeur pour les utilisateurs de Joliebulle.
  • Optimiser le trafic organique du site. On est sur une thématique très étroite, je suis curieux de voir comment la publication peut affecter le traffic du site, son référencement, et éventuellement les taux de conversion.

Dans tous les cas… on a rien à perdre, puisqu’il s’agit ici de valoriser un travail qui a déjà été effectué

Objectif n°2 : travailler de façon ouverte

L’objectif ici va être de viser encore plus de transparence sur le travail effectué.

C’est la métaphore que j’utilisais plus haut : décloisonner l’arrière-boutique et la vitrine.

Je trouve que c’est plus intéressant, pour moi, pour le projet, et pour ceux qui suivent le projet.

Le réflexe naturel, c’est plutôt de cacher l’arrière-boutique, ou la cuisine du restaurant.

Et c’est un vrai effort d’aller à l’inverse de cette tendance naturelle.

Et il y a probablement des gens à qui cela ne conviendra pas de voir comment le projet se construit.

Ce n’est pas très grave. On n’impose rien à personne.

Et moi, garder une trace publique du travail effectué, cela m’aide à mieux construire le projet.

Il y a quelques jours je suis tombé sur des vieilles captures d’écran de Joliebulle, au moment où j’ai commencé à développer Joliebulle 4. Le logiciel a pris finalement une direction complètement différente, mais j’ai trouvé très chouette d’avoir une trace de ce travail.

Ce n’est pas nouveau.

Joliebulle a un historique important de logiciel libre et d’une façon générale d’ouverture. Et cela a toujours été bénéfique pour le projet.

Les plans trimestriels, que je publie depuis 2021, vont dans le même sens.

Il y a aussi la newsletter.

J’ai un peu laissé tomber la publication ces derniers mois.

Le projet c’est de reprendre, sur un modèle un peu différent. A suivre.

Objectif n°3 : faire le bilan des plans trimestriels

A la fin de ces 3 mois, cela fera 1 an que j’ai commencé à structurer le travail en plans trimestriels.

Il sera temps de faire un petit bilan.

Est-ce qu’on repart pour une année avec la même organisation ?

En ce moment, je suis en train de parcourir Shape Up, eux organisent le travail par période 6 semaines, avec une période de “cooldown” de 2 semaines.

Donc au final, des cycles de 8 semaines.

C’est peut-être une piste intéressante.

3 mois c’est un peu long pour être hyper concentré sur un seul sujet.

Et ça ne fait que 4 fenêtres de tir par an, c’est juste.

Ensuite il y a l’aspect psychologique, je sais déjà que 3 mois juste pour écrire et sans toucher au code, ça va être dur. I

l faut accepter de laisser le travail s’accumuler sur un autre versant du projet, ce n’est pas évident.

Donc on va faire comme ça jusqu’à la fin de l’année, mais on en reparlera pour la suite.

Dans tous les cas, l’idée de plans cycliques est à conserver.

Le bilan de l’été

Le troisième trimestre correspond à l’été, avec son lot de vacances, de temps familiaux, et d’activités diverses, puis la rentrée et le bazar qui l’accompagne.

Clairement pas la période la plus productive.

Étonnamment, j’ai quand même bien avancé sur certains points.

J’ai continué à bricoler une petite application web, dans la continuité de ce que je vous racontais au début de l’été.

Rien d’opérationnel, mais j’ai pu faire des petits essais sympas.

J’ai aussi bossé sur le site, le design a un peu changé, et j’ai fait plusieurs évolutions sous le capot.

L’idée étant de préparer au mieux la publication des contenus qui arrivent.

Pour me concentrer sur la rédaction.

Et que pour je n’ai pas trop à me préoccuper de l’aspect technique dans les mois qui arrivent.