Joliebulle
DocsA proposBlogTélécharger

Contraction et dilatation des volumes en fonction de la température. Le point.

2021-04-23

C’est une discussion avec un utilisateur qui a mis le feu aux poudres.

Il y a un problème avec le facteur de contraction du liquide en fonction de la température, que vous trouvez dans l’onglet “matériel” de chaque recette ou dans les préférences du logiciel.

Il s’agit d’une conjonction de bugs mineurs, de problèmes d’implémentation et surtout de logique.

L’option est présente dans Joliebulle depuis des lustres, et ce n’est pas une surprise : on la retrouve dans la quasi-intégralité des logiciels de brassage, plus ou moins bien digérée.

Mais de quoi parlons-nous ?

De la variation du volume apparent de l’eau en fonction de la température.

Par exemple, à 100°C, l’eau occupe un volume environ 4% plus important que la même quantité à 20°C.

Si on ne prend pas en compte cette variation, il y a un risque d’erreur dans la mesure des volumes à tous les stades du brassage, depuis les volumes d’eau à l’empâtage jusqu’au volume post-ébullition.

Il est donc assez logique de proposer cette correction dans le logiciel.

A condition de le faire bien et de respecter quelques conditions :

  • Etre explicite sur la température des mesures à chaque stade.
    Par exemple, le volume d’eau à l’empâtage affiché par le logiciel est-il chaud, ou bien à température ambiante ? Le logiciel est-il explicite sur ce point ? Etes-vous certains de mesurer vos volumes dans les conditions prévues par le logiciel ?

  • Ne pas faire d’erreur de logique (et c’est vite arrivé).
    Par exemple l’erreur actuelle de Joliebulle (et pas seulement), c’est de considérer la dilatation du volume comme une dilution du moût, et la contraction du volume comme une concentration du moût.
    Résultat ? La densité cible de pré-ébullition est corrigée à tort. La dilatation du volume en fonction de la température ne devrait affecter que la lecture des volumes, et pas les mesures de densité (qui de toute façon se font à 20°, donc sur un volume “contracté”).

  • Ajuster la correction en fonction de la température réelle.
    Utiliser un facteur de correction unique n’a pas vraiment de sens : la température n’est pas la même à l’empâtage et en fin d’ébullition. On devrait pouvoir suivre l’évolution de l’état de dilatation au fil des étapes du brassage.

A moins de respecter ces conditions, la correction de la contraction / dilatation a des chances d’être contre-productive.

Quelles conséquences à très court terme ?

En l’état actuel la fonction n’est pas satisfaisante.

Rien de catastrophique cependant : elle induit des erreurs, mais certaines se compensent entre elles, et dans la plupart des cas la variation sera inférieure à l’imprécision de nos mesures.

Et si vous avez pris l’habitude de suivre vos volumes et densités au long du brassage (c’est bien !), il y a des chances que vous ayez compensé les erreurs potentielles en ajustant d’autres paramètres (efficacité brassage par exemple).

Mais dans tous les cas je vous encourage à mettre la correction à 0% dans le logiciel, et à corriger manuellement vos volumes si nécessaires.

Si vous utilisez un autre logiciel que Joliebulle, je vous encourage aussi à jouer avec ce paramètre pour vérifier son impact sur les volumes et densités : vous allez avoir des surprises…

Quelles conséquences à court terme ?

Une version 4.8.1 de Joliebulle va sortir, avec plusieurs corrections de bugs (à l'heure où j'écris, nous sommes en 4.8.0).

Actuellement le calcul de la contraction du liquide dans Joliebulle peut-être considéré comme un bug, plutôt que comme une fonctionnalité utile. Ce paramètre de configuration va donc être éjecté du logiciel, tout simplement.

Les volumes seront considérés comme refroidis. Si vous avez besoin de prendre en compte la dilatation et que vous pensez pouvoir faire vos mesures de volumes avec une marge d’erreur inférieure à 2%, vous ferez vous même cette correction manuellement, avec le coefficient qui vous semble le plus pertinent.

Quelles conséquences à plus long terme ?

L’idée serait de revoir complètement le Mode Brassage, en proposant un suivi chronologique plus fin de tous les volumes au cours du brassage.

Avoir une timeline très linéaire qui ferait apparaitre, à chaque étape, les volumes ajoutés ou retranchés apporterait beaucoup de clarté à certains brasseurs.

Dans la configuration actuelle, Joliebulle est déjà très explicite, mais je pense que nous pouvons aller plus loin.

Comme à chaque étape on connait la température, il sera aussi possible d’afficher un volume apparent prenant en compte le bon coefficient de dilatation.

Je ne sais pas encore exactement quand je vais démarrer ce travail, ni comment je vais l’insérer dans un agenda déjà bien chargé, mais ça va se faire.