Docs
A propos
Formations
Télécharger

Le Mode Brassage

Attaquons nous à une partie importante du logiciel : son Mode Brassage.

Cette fonctionnalité est indispensable :

  • le jour du brassage,
  • mais aussi pour mieux préparer la recette

C’est ici que vous allez pouvoir retrouver toutes les informations sur

  • les volumes d’eau à manipuler le jour du brassage,
  • les températures à respecter,
  • le contrôle de la densité,
  • le volume occupé dans votre cuve.

Pour plus d’explications sur les volumes d’empâtage, filtration, pré-ébullition, post-ébullition, lisez cet article : /comprendre-les-volumes-de-brassage

Dans le logiciel, les choses se présentent ainsi :

mode brassage

Avant d’aller plus loin, vous voyez que nous avons sous la main 2 modes de calcul possible :

On commence par le mode classique.

Par défaut, Joliebulle sélectionne un profil de brassage avec une température d’empâtage à 67°C.

C’est trop pour notre projet. Avec le bouton “changer le profil”, nous pouvons choisir un profil plus adapté :

changer le profil

Le profil "Infusion simple, corps léger" passe l’infusion à 65°C.

Joliebulle a 3 profils simples pré-configurés, mais le logiciel vous permet de créer des profils totalement personnalisés, qui comprennent des paliers par infusion, par chauffe directe, ou par infusion.

Notre profil "Infusion simple, corps léger" fait apparaitre 2 paliers :

  • Empâtage

    De type Infusion : ce qui correspond à un ajout d'eau chaude.
    Pour une température finale de 65°C. Pendant 60 minutes.
    Nous pouvons ensuite configurer un ratio d'empâtage, en litres d'eau par kg de grains. On va le laisser à 3.
    Joliebulle nous calcule donc un ajout d'eau de 10,5 litres à 72,7°C pour atteindre les valeurs cibles de notre palier.

  • Mash Out

    De type température : chauffe directe de la cuve.
    A 75°C, pendant 10 minutes.
    Il n'y a pas d'ajout d'eau supplémentaire pour un palier de type température. Le ratio liquide/grain de la maische reste donc à 3.

Joliebulle nous a aussi calculé d’autres valeurs cibles : la densité et le volume pré-ébullition.

La cible finale pour notre recette est 15 litres à 1,052.

En prenant en compte l’évaporation, le logiciel nous calcule donc 17,5 litres à 1,044 pré-ébullition.

Le bouton “Vérifier” va vous permettre de contrôler le rendement du brassage à ce stade

vérifier le rendement

A rendement équivalent, vous pouvez avoir 17,5 litres à 1,044 ou 15,5 litres à 1,050, par exemple.

Rinçage

En fonction des volumes d’eau ajoutés, de la rétention d’eau par le grain, et de la cible de pré-ébullition, Joliebulle calcule un volume de rinçage.

10,5 litres dans notre cas.

Volume dans la cuve

Pour terminer, Joliebulle calcule le volume occupé dans la cuve par l’eau + le grain au premier et au dernier palier.

Pratique pour vérifier que notre matériel est bien adapté à la recette que nous préparons. Ici Joliebulle prévoit un volume 12,8 litres. Ça passera à l’aise dans ma cuve de 33 litres.

Mode BIAB

Le BIAB offre moins d’ajustements possibles puisque toute l’eau est ajoutée au début de l’empâtage.

Ce volume d’eau dépend de la rétention d’eau et de la cible de pré-ébullition, il est donc fixe pour une recette et un matériel donné.

mode BIAB

Les cibles de pré-ébullition sont les mêmes que pour un brassage classique.

Le volume occupé dans la cuve sera forcément plus élevé.

Ici, nous ajustons la température cible à 65°C à l’empâtage, comme précédemment.

Il nous faudra ajouter 21 litres d’eau (soit un ratio de 6l/kg, habituel en BIAB) à 69,7°C.

Prise en compte du matériel

L’onglet matériel va permettre d’affiner les calculs en fonction de votre matériel.

Ce réglage peut se faire à 2 niveaux :

  • dans le mode brassage de chaque recette
  • dans les préférences du logiciel. Il est possible de configurer un matériel par défaut, qui sera automatiquement copié dans vos nouvelles recettes.

Voici ce qu’on y trouve :

onglet matériel
  • Volume compensé et perdu : lire ce petit article: /configurer-joliebulle-les-volumes-materiel
  • Contraction (en %) : en se refroidissant, le volume de liquide se contracte
  • Pertes dans le trub : le liquide perdu danas le trub en fin d’ébullition. Vous pouvez inclure dedans toutes les pertes de liquide entre la cuve d’ébullition et le fermenteur
  • Le taux d’évaporation pendant l’ébullition

Tous ces paramètres sont à ajuster en fonction des caractéristiques de votre matériel.

Je crois que nous avons fait le tour du mode brassage.

A ce stade du tutoriel :

  • vous en savez assez pour élaborer votre première recette
  • vous pouvez planifier votre journée de brassage

Les sujets qui suivent sont plus avancés.

On commence avec la chimie de l’eau.